AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Comment se porte l'édition au Canada ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blanchard
Grande gueule!


Nombre de messages : 1045
Localisation : France - Gard
Intérêts généraux : Commercial
Date d'inscription : 01/05/2005

MessageSujet: Comment se porte l'édition au Canada ?   Dim 4 Déc - 6:19

En France l'édition du livre a quelques difficultés, il semblerait qu'elle doit se "recentrer" pour pouvoir fonctionner normalement. Ainsi, avec un peu moins d'écrivains mais énormément moins de lecteurs la diffusion du livre devient une gageure.

La plupart des écrivains que je connais, qui ont un nom et des lecteurs, se trouvent confrontés à une diminution de tirage, d'une part, et augmentation du prix de leur ouvrage, d'autre part, en ayant un revenu trés modeste par livre vendu (entre 1 et 2 € en moyenne). Les nouveaux auteurs se voient sollicités par un partenariat plus ou moins important sur l'édition, bref, pour ne parler que de ça car il reste la diffusion et ses nombreuses difficultés à faire reconnaître les oeuvres.

J'aimerais sincèrement savoir si chez vous les problèmes sont les mêmes, par exemple :

- Y a t-il une importante baisse des lecteurs ?
- Y a t-il des difficultés pour la parution de jeunes auteurs ?
- Y a t-il une prise de participation systématique de celui qui veux publier?

Merci de me répondre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/nielda
LongLiveRevolution1917
Placote avancée


Féminin Nombre de messages : 830
Age : 31
Date d'inscription : 13/01/2005

MessageSujet: Re: Comment se porte l'édition au Canada ?   Dim 4 Déc - 11:23

je crois que le probleme ici est le meme. d'apres ce que je peux voir, ce sont les maisons d'editions qui ramassent un trop grand pourcentage de la vente du livre. plusieurs profs mont dit qu'apres avoir donner leur ouvrage a une maison dedition, ils en perdent plus ou moins les droits; leur particpation devient tres limitee dans la publication du livre. Si je me souviens un des ces profs, dont le manuel coutait 60$, ne recevait que 3-4$. Donc ca revient a quoi tu disais blanchard. Un autre d'ailleurs, refuse de vendre son livre à ses étudiants et ne fait que leur en donner une copie.

Je pense aussi que la perception du livre fait aussi baisser ses ventes/ ses publications. Ces meme profs nous disaient qu'ils netaient aucunement contre le photocopiage de leur ouvrage considerant que ca serait la maison dedition qui ferait l'argent quand meme. Le probleme cest que les auteurs ne sont pas reellement compenses, donc les attitudes face a l'achat des livres deviennent biaisees. Et, ainsi le cycle est perpetuel, la publication devient plus difficile, les prix hausses... etc. enfin cest la meme histoire que chez vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dallaire
Nouvelle petite gueule


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: Comment se porte l'édition au Canada ?   Sam 10 Déc - 17:40

La très grande majorité des auteurs canadiens reçoivent 10 % en droits d'auteur. Par exemple pour un livre qui se vend 10 $, l'auteur touche 1 $. Où va le reste ? D'abord, il y a le distributeur, puis le libraire. Ceux-ci peuvent aller chercher jusqu'à 65 %, ce qui laisse environ 25 % pour l'éditeur qui doit défrayer les coûts d'édition et de mise en marché, payer ses employés, son loyer...

Cela dit, un auteur peut (s'il est chanceux) avoir accès à des bourses du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts de l'Ontario... à condition d'avoir déjà publié un/des livre/s ou de détenir un contrat de publication d'une maison d'édition reconnue. De plus, il y a la Commission du droit de prêt public qui remet un montant pour chaque titre publié...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanchard
Grande gueule!


Nombre de messages : 1045
Localisation : France - Gard
Intérêts généraux : Commercial
Date d'inscription : 01/05/2005

MessageSujet: Re: Comment se porte l'édition au Canada ?   Dim 11 Déc - 9:54

Il y a vraiment une "harmonie" dans les maisons d'éditions concernant les marges bénéficiaires et la rétribution de l'auteur.

Ici, le soucis c'est la "percé" du jeune talent. Autant dire que c'est l'envoyer au "parcourt du combattant" et c'est bien regrettable. Bien des talents se découragent et laissent tomber.

La culture se voit particulièrement pénalisé.

Il est presque plus interessant de se mettre Editeur avant d'écrire sa première phrase d'écrivain!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/nielda
martini_13
Placote avancée


Féminin Nombre de messages : 592
Localisation : Ottawa, North-Bay/Mattawa pour l'été, Timmins auparavant...
Intérêts généraux : future journaliste
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Comment se porte l'édition au Canada ?   Dim 11 Déc - 18:25

Wow. Je viens de finir mon cours d'édition, ça tombe bien comme discussion.

L'édition au Canada se porte très bien, au Québec en particulier, à cause du groupe Quebecor édition. Depuis '98 la branche de la corporation Quebecor achète et achète les maisons d'éditions québecoises. Même SOGIDES vient d'être acheté par Quebecor. Mondialisation oui, mais c'est une bonne chose parce que c'est aussi preuve de la vitalité de l'édition au Québec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/members/martinixmas/
Sanslimites
Nouvelle petite gueule


Nombre de messages : 18
Localisation : Ottawa
Intérêts généraux : Trop d'affaires
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: L'édition : deux réalités   Lun 12 Déc - 11:10

Je ne pense pas qu'on peut dire que l'édition se porte bien. L'édition est une industrie ultra subventionnée (en Ontario surtout). Au Québec, plsu une maison d'édition publie de livre, plus elle reçoit de subventions. C'est un peu ironique parce qu'elle en a besoin de moins en moins. Elles se retrouvent donc avec plus de livres et plus d'argent à dépenser. Ça explique peut-être qu'elle publient souvent n'importe quoi. Elle n'ont rien à perdre, elles doivent dépenser cet argent.

Pour les plus petit éditeurs, il en est autrement. il est très difficile d'entrer dans le cercle de subvention. Pour obtenir une subvention, on doit avoir publie au moins 4 ouvrage. Comment publier 4 ouvrage sans avoir d'argent pour le faire? Il faut investir de sa poche. En Ontario, la seule façon de le faire est de devenir un organisme à but non lucratif et d'espéré des subvention privées.

Pour ce qui est de la distribution des revenus, le grand gagnant est bien sur le vendeur qui fait la plus grande part de revenu tout en ayant le moins de risque et le moins de dépense.

On s'entend par contre que le 10% est un minimum.... Si on prend Marie Laberge, je suis sur qu'elle fait beaucoup plus que ça. ¨ca vient avec la popularité et les chances de vendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sanslimites.ca
Blanchard
Grande gueule!


Nombre de messages : 1045
Localisation : France - Gard
Intérêts généraux : Commercial
Date d'inscription : 01/05/2005

MessageSujet: Re: L'édition : deux réalités   Lun 12 Déc - 13:52

Sanslimites a écrit:
Je ne pense pas qu'on peut dire que l'édition se porte bien. L'édition est une industrie ultra subventionnée (en Ontario surtout). Au Québec, plsu une maison d'édition publie de livre, plus elle reçoit de subventions. C'est un peu ironique parce qu'elle en a besoin de moins en moins. Elles se retrouvent donc avec plus de livres et plus d'argent à dépenser. Ça explique peut-être qu'elle publient souvent n'importe quoi. Elle n'ont rien à perdre, elles doivent dépenser cet argent.

Pour les plus petit éditeurs, il en est autrement. il est très difficile d'entrer dans le cercle de subvention. Pour obtenir une subvention, on doit avoir publie au moins 4 ouvrage. Comment publier 4 ouvrage sans avoir d'argent pour le faire? Il faut investir de sa poche. En Ontario, la seule façon de le faire est de devenir un organisme à but non lucratif et d'espéré des subvention privées.

Pour ce qui est de la distribution des revenus, le grand gagnant est bien sur le vendeur qui fait la plus grande part de revenu tout en ayant le moins de risque et le moins de dépense.

On s'entend par contre que le 10% est un minimum.... Si on prend Marie Laberge, je suis sur qu'elle fait beaucoup plus que ça. ¨ca vient avec la popularité et les chances de vendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/nielda
Blanchard
Grande gueule!


Nombre de messages : 1045
Localisation : France - Gard
Intérêts généraux : Commercial
Date d'inscription : 01/05/2005

MessageSujet: Re: Comment se porte l'édition au Canada ?   Lun 12 Déc - 13:58

Comment peux tu penser une chose pareille ? si les Maisons d'éditions sont sous intraveineuse de subventions c'est que c'est pas folichon tout ça... et puis, pour moi, le fait qu'une grosse boîte rachète toutes les moyennes ou petites est tout de même dangereux, non ? ou sera la liberté de pensée, la liberté d'expression, si l'écriture devait dépendre d'une seule et unique maison d'édition qui, seule, aura le pouvoir d'éditer ou non ? Quand aux rétributions des auteurs, faut pas rêver, ils touchent visiblement tous la même chose, mais cellui qui vend dix livres est à la misère ce que celui qui en vend trois mille est à l'opulence.

La qualité de l'écrivain n'y est pas toujours pour quelque chose, leurs maisons d'édition oui et pour beaucoup.

Maintenant, ce que j'en dis n'est que le reflet de mon opinion...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/nielda
Sanslimites
Nouvelle petite gueule


Nombre de messages : 18
Localisation : Ottawa
Intérêts généraux : Trop d'affaires
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Hein   Lun 12 Déc - 15:27

Je ne suis pas sur de comprendre pourquoi tu me cite en disant celà... je nai jamais parler de convergence?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sanslimites.ca
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment se porte l'édition au Canada ?   Aujourd'hui à 19:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment se porte l'édition au Canada ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Communiqué – Le Gouvernement du Canada transforme le programme d'immigration économique
» La Légion étrangère
» Photos - Mini swap gourmandise immangeable
» jeux orthoédition, nathan, canada ortho
» Grade de Brigadier Chef

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TAGUEULE! :: Les sujets de discussion :: Littérature-
Sauter vers: