AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mais où est la relève franco-ontarienne ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
taBlog!
Nouvelle petite gueule


Nombre de messages : 33
Localisation : Ontario
Intérêts généraux : blogue blogue blogue
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Mais où est la relève franco-ontarienne ?   Mer 14 Fév - 23:13

Mais où est la relève franco-ontarienne ?
par Van la Franco

Le Banquet de la Francophonie, qui se déroule à chaque année à Embrun, est présentement sur la corde raide. Ce qui était l’événement annuel le plus important pour la francophonie dans l’Est ontarien ne reviendra peut-être pas cette année. Et si oui, ce sera sous une formule revue complètement, plus axée sur la communauté locale.

Organisé depuis ses débuts par Jean Poirier et son épouse, Dominique-Marie Saubestre, le Banquet était le moyen de financement principal de l’ACFO de Prescott-Russell. Lancé en 1999, l’événement est rapidement devenu un incontournable pour de nombreux Franco-Ontariens, attirant jusqu’à 600 personnes lors de la dernière édition.

Au fil des ans, de nombreuses personnalités de tous les domaines ont reçu des prix visant à reconnaître leur implication pour la communauté et la culture franco-ontarienne. Madeleine Meilleur, Ronald Caza, Véronic DiCaire, Dyane Adam, Robert Charbonneau, Gisèle Lalonde ont, entre autres, été honoré lors du Banquet.

Mais après s’être dévoué pendant de nombreuses années à la cause franco-ontarienne, M. Poirier a annoncé l’an dernier son intention de se retirer de la vie publique. Il s’agissait du dernier Banquet dont il s’occupait. Et personne ne semble prêt à prendre la relève…

On sait que l’ACFO de Prescott-Russell a de la difficulté depuis quelques années. L’organisme était sans président, jusqu’à tout récemment, et a encore quatre postes à combler au sein de son conseil d’administration. Personne n’ose encore se prononcer concrètement sur l’avenir du banquet, mais on affirme que l’énergie et la volonté n’y est pas d’organiser un événement aussi grandiose que par les années passées.

Mais elle est où, justement, la relève ? Dans une région aussi francophone que Prescott et Russell, on serait porté à croire que la volonté de mettre sur pied divers projets pour promouvoir la francophonie serait plus présente. Mais ce n’est pas le cas. Il y a bien eu L’écho d’un peuple, mais le spectacle a un peu de difficulté à démarrer. Pourtant, ce n’est pas par manque de jeunes fiers d’être francophones. Au contraire, la FESFO forme de plus en plus une jeunesse fière de sa culture et de ses racines, une jeunesse consciente de l’importance de préserver sa langue et ce, au quatre coins de la province.

Alors, à qui la faute si les ACFO ont la vie dure ? Si de plus en plus d’organismes franco-ontariens sont sur la sellette ? Si de nombreux événements meurent à petit feu par manque de relève ? On serait porté à blâmer les jeunes, dire qu’ils manquent d’initiative et de volonté. Mais au contraire, de nombreux jeunes franco-ontariens n’attendent que l’encadrement nécessaire et l’occasion pour agir. Avec toute leur énergie, leur entrain et leur créativité il serait sans doute possible de régler bien des problèmes qui touchent les communautés francophones de l’Ontario. Suffirait que les générations plus vieilles leur tendent la main…

Source taBlog! : http://tagueule.ca/blog/2007/01/mais-o-est-la-relve-franco-ontarienne.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tablog.tagueule.ca
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mais où est la relève franco-ontarienne ?   Jeu 15 Fév - 16:21

Tsé, en regardant Panorama l’autre soir lorsqu’on parlait au sujet du mois de l’histoire des noirs, il y avait une question a propos de la « ségrégation raciale » qui s’passe dans les écoles francophones.

Je ne veux pas dire que l’analyse qui a été fait au programme était incorrecte, mais d’après mes expériences j’étais pas convaincue de ce qu’on a dit. Trouver le lien ici (panorama.tfo.org).

Je crois plutôt que des facteurs sociaux comme l’amitié former depuis la jeunesse, intéresse et statue socio-économique étais des plus grands facteurs. C’est certain que le monde va cherche ce et celles qui leur ressemblent, mais – juste parce que la couleur de la peau est ce qui est le plus visible, ça ne veut pas dire que c’est le facteur le plus important.

Pourquoi est ce que je raconte ce si? C’est vraiment assez simple, la relève et le renouvellement est toujours un défit pour les organisation – et un des stages de leadership est d’être capables d’entraîner quel qu’un pour prendre ta place. Mais c’est pas facile, il faut premièrement avoir quel qu’un d’intéresser – et deuxièmement savoir comment le faire.

C’est une proposition au quel moi et SM y discute depuis assez longtemps. Quoi faire pour s’impliquer? Quel est notre vision ? Comment est ce qu’on peu l’articuler afin que l’établissement puisse le comprendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Van la Franco
Gueule bavarde


Féminin Nombre de messages : 272
Age : 30
Localisation : Entre Ottawa et Montréal (puis à St-Isidore de temps en temps)
Intérêts généraux : Tout! (je suis journaliste)
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Mais où est la relève franco-ontarienne ?   Ven 16 Fév - 0:07

On blâmera la FESFO tant qu'on veut, il faut quand même avouer qu'elle est le déclanchement chez de nombreux jeunes d'une espèce de conscience franco-ontarienne. Malheureusement, après le secondaire, les jeunes n'ont plus cet organisme pour les encadrer... Il y en a plusieurs qui abandonnent un peu le combat pour la francophonie en Ontario simplement parce qu'ils ne savent plus vers où se tourner pour le continuer. Ils sont trop vieux pour la FESFO, mais le monde communautaire «adulte» ne les attire pas et ou parfois ne fait rien pour les attirer.

Je pense pas qu'il y a un manque d'intérêt... Peut-être un manque d'encadrement? Ou d'ouverture de la part de certains organismes? Ou d'un leader capable justement de ralier ces jeunes-là?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://van-la-franco.hautetfort.com
SM
Grande gueule!


Masculin Nombre de messages : 1620
Age : 30
Localisation : Torreau-To
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Mais où est la relève franco-ontarienne ?   Ven 16 Fév - 0:08

J'accuse Van d'avour plagié mes idées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/drageonmusique
mivanc
Placote avancée


Masculin Nombre de messages : 656
Age : 35
Localisation : Ottawa, de souche nordique
Intérêts généraux : Jeux d'ordinateurs ... dats it ...
Date d'inscription : 05/09/2006

MessageSujet: Re: Mais où est la relève franco-ontarienne ?   Ven 16 Fév - 10:10

Van la Franco a écrit:
On blâmera la FESFO tant qu'on veut, il faut quand même avouer qu'elle est le déclanchement chez de nombreux jeunes d'une espèce de conscience franco-ontarienne. Malheureusement, après le secondaire, les jeunes n'ont plus cet organisme pour les encadrer... Il y en a plusieurs qui abandonnent un peu le combat pour la francophonie en Ontario simplement parce qu'ils ne savent plus vers où se tourner pour le continuer. Ils sont trop vieux pour la FESFO, mais le monde communautaire «adulte» ne les attire pas et ou parfois ne fait rien pour les attirer.

Je pense pas qu'il y a un manque d'intérêt... Peut-être un manque d'encadrement? Ou d'ouverture de la part de certains organismes? Ou d'un leader capable justement de ralier ces jeunes-là?

Plagiat ou pas, je crois que Van à trouver le vrai problème.

Personnelement, j'ai jamais été attiré par le FESFO au secondaire. Dans mon école, j'avais l'impression que c'était un culte de quelque sorte. Étant bilingue, je trouvait la FESFO un peu franco-extrémiste. Mais mon point, c'est que rendu au collège, y'a pas vraiment d'organisme similaire en place pour ceux qui sont dans la FESFO. Y'a une grosse zone vide entre secondaire Fesfo et Adulte ACFO et compagnie.

Pour être honnète, même si y'aurais eu un organisme francophone comme la FESFO au collège, j'était assez occupé avec les études puis la découverte de la grande ville et mon indépendance que j'aurais même pas pensez de me joindre. C'est une réalité pour plusieurs jeunes je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gaulois
Gueule bavarde


Nombre de messages : 472
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Mais où est la relève franco-ontarienne ?   Ven 16 Fév - 10:45

Le problème n'est pas du tout unique à la FESFO et se répète partout en situation minoritaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecanardreincarne.freesoul.ca
SM
Grande gueule!


Masculin Nombre de messages : 1620
Age : 30
Localisation : Torreau-To
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Mais où est la relève franco-ontarienne ?   Ven 16 Fév - 11:30

C'est pas la FESFO.

LA FESFO a un mandat auprès des ÉTUDIANTS DU SECONDAIRE et nous aurions TORT de demander d'elle que son mandat soit élargit. Il n'y a pas assez d'argent pour faire cela et c'est déjà assez difficile de s'occuper des jeunes du secondaire.

Ce qu'il faut est une sorte de Direction Jeunesse (DJ) pour se faire porte-parole de la jeunesse poste-secondaire et ceux du marché du travail entre les âges de 18-30 ans afin qu'eux aillent un encadrement propise à leur épanouissement et aux échanges d'idées.

Si nous reprochons l'élite de ne pas être à l'écoute de sa communauté, cela s'explique en partie par le manque d'organes servant comme pont entre les big shots et les p'tit culs en situation minoritaire.

Avec un organisme qui a comme mandat d'encadrer la jeunesse franco-ontarienne, il serait désormais possible de tiser des liens avec l'élite et de combler le néant, ce fâcheux trou noir entre le secondaire et les RÉER, pour assurer que la voix des francophones soit entendu et que, finalement, il ait une suite logique dans cette échelle organisatoire. Maintenant ça se dessine comme ceci :

1 : FESFO
2 : ???
3 : AFO!

C'est bien beau mais la deuxième étape n'y est pas. De plus, il semble que ceux qui ne faisaient pas parti des événements de la FESFO ont un genre de "manque à gagner" ou bien sont moins informés du reste par rapport à la communauté franco-ontarienne. Je dis ceci sans prétentions de condescendence, désolé si j'offusque quelqu'un. Le fait est que certaines personnes s'en fichent de la FESFO, mais arrivé à l'âge de 25 ans ils cherchent davantage à tiser des liens avec leur communauté et de rencontrer des gens francophones dans leur milieu.

Rien n'existe pour ces gens là. Le territoire est en friche, pour prêter un langage traditionnel.

Avec un organisme style DJ, cette suite logique y serait. Sans pour autant se faire radicale, il serait important de faire des endroits dites "sécures" où les gens peuvent apprendre à se connaître pour que les jeunes fassent ce qu'ils souhaitent faire.

Il ne faut pas oublier que les AFO et les FESFO du monde sont aussi erm... supervisés par cette élite. Un DJ 18-30 ans serait probablement plus près de ses "membres" et pourrait utiliser à plein fouet la technologie d'aujourd'hui à des fins d'épanouissement et de communication entre ses membres.

Il y a un manque, il faut le combler. Mais comment entreprendre cela?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/drageonmusique
Van la Franco
Gueule bavarde


Féminin Nombre de messages : 272
Age : 30
Localisation : Entre Ottawa et Montréal (puis à St-Isidore de temps en temps)
Intérêts généraux : Tout! (je suis journaliste)
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Mais où est la relève franco-ontarienne ?   Ven 16 Fév - 12:17

Comment entreprendre cela? Concerter la jeunesse. De quelle façon? En organisant un espèce de forum ou de table de discussion, à laquelle on invite les personnes intéressées (ou en organiser plus qu'une pour avoir le plus de points de vue à travers l'Ontario). Animer cette rencontre, prendre les idées proposées, voir s'il y a de l'intérêt à aller de l'avant. Ensuite prendre tout ça, trouver les bonnes personnes qui élaboreront un espèce de synopsis de l'organisme désiré. Travailler en concertation avec l'AFO et la FESFO. Organiser d'autres rencontres pour trouver les jeunes qui seraient prêts à s'impliquer plus grandement. Envoyer des demandes de subventions, s'enregistrer comme organisme auprès du gouvernement.

Et trouver un leader (j'entends par ça une personne prête à travailler avec les autres, qui ne cherchera pas à avoir tout le crédit et qui sera prêt à laisser sa place quand viendra le temps).

Ça ne se fait pas en criant «ciseaux», mais c'est faisable. Suffit qu'il y aille des gens prêts à y consacrer beaucoup de temps et d'énergie.

(et SM, je ne plagie pas tes idées, je ne fais qu'appuyer tes propos... Come on, tu devrais être content que je sois d'accord avec toi!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://van-la-franco.hautetfort.com
SM
Grande gueule!


Masculin Nombre de messages : 1620
Age : 30
Localisation : Torreau-To
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Mais où est la relève franco-ontarienne ?   Ven 16 Fév - 21:03

lol je niaisais.. désolé je devrais mettre en évidence mes conneries.

C'est vraiment difficile d'entreprendre un tel projet. Je crois qu'il faut l'appui a priori du réseau institutionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/drageonmusique
Van la Franco
Gueule bavarde


Féminin Nombre de messages : 272
Age : 30
Localisation : Entre Ottawa et Montréal (puis à St-Isidore de temps en temps)
Intérêts généraux : Tout! (je suis journaliste)
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Mais où est la relève franco-ontarienne ?   Sam 17 Fév - 0:07

Don't worry SM, je sais que tu niaisais! Je commence à comprendre ton humour!

Et j'approuve, on ne peut rien faire sans l'appui du réseau institutionnel. Et une personne ne peut rien entreprendre à elle seule, c'est un gros travail fastidieux d'équipe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://van-la-franco.hautetfort.com
SM
Grande gueule!


Masculin Nombre de messages : 1620
Age : 30
Localisation : Torreau-To
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Mais où est la relève franco-ontarienne ?   Ven 2 Mar - 11:34

Il commence à avoir certaines vagues à Ottawa suite au référendum pour la mise en oeuvre d'un Centre de bilinguisme. Il y a aussi une idée de former un club franco-ontarien qui ne cesse de rôder autour le cyberespace. Ça grouille un peu derrière les coulisses!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/drageonmusique
Van la Franco
Gueule bavarde


Féminin Nombre de messages : 272
Age : 30
Localisation : Entre Ottawa et Montréal (puis à St-Isidore de temps en temps)
Intérêts généraux : Tout! (je suis journaliste)
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Mais où est la relève franco-ontarienne ?   Dim 11 Mar - 17:59

J'ai croisé Florence Bolduc en fin de semaine, et c'est elle qui m'a parlé de cette chronique qu'elle a écrit pour L'Express d'Ottawa et La Nouvelle dont elle est rédactrice en chef.

Citation :

Après la FESFO, le néant?
Vous êtes-vous déjà arrêté à taper votre nom dans le moteur de recherche Google? Ça peut sembler complètement stupide, mais c’est très intéressant, voire surprenant, de voir ce qu’on peut trouver… J’ai fait l’essai il y a quelques mois. Je suis, bien sûr, tombée sur plusieurs de mes articles, sur des sites où l’on parlait de certains de ceux-ci, sur celui du programme de journaliste de La Cité collégiale, où j’ai obtenu mon diplôme en 2003, sur le site de L’écho d’un peuple pour qui j’ai pris des photos dans les dernières années, et, entre autres, sur le site www.tagueule.ca, où l’une de mes amies parlait de moi.

«Plusieurs organismes en Ontario cherchent à être la parole des Franco-ontariens. Ici, on procède un peu différemment, on te donne la parole directement. On revendique le droit de revendiquer», peut-on lire sur la première page de ce site offrant, entre autres, des forums de discussion par et pour les jeunes (et moins jeunes) francophones de l'Ontario (et d'ailleurs, de plus en plus).

Les sujets y sont variés : la politique et l’actualité, les arts, la culture, les sports et loisirs, l’environnement, la santé, la philosophie et la religion, les sciences, le sexe, la vie communautaire, etc.

Depuis que j’ai découvert ce site, j’y fais souvent quelques arrêts question de savoir qu’est-ce que la jeunesse franco-ontarienne pense de telle ou telle chose. Cette semaine une conversation a attiré mon attention.

Van la Franco, SM, gaulois, Guêpe et mivanc discutaient du manque de relève dans la communauté franco-ontarienne. À la suite de la quasi-disparition du Banquet de la francophonie de Prescott et Russell, Van la Franco (de Saint-Isidore) avait une question très juste. «Mais elle est où, justement, la relève? Dans une région aussi francophone que Prescott et Russell, on serait porté à croire que la volonté de mettre sur pied divers projets pour promouvoir la francophonie serait plus présente.»

Celle-ci déplorait également le néant organisationnel entre la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO) et l’Association de la francophonie de l’Ontario (AFO). «Malheureusement, après le secondaire, les jeunes n'ont plus cet organisme (la FESFO) pour les encadrer... Il y en a plusieurs qui abandonnent un peu le combat pour la francophonie en Ontario simplement parce qu'ils ne savent plus vers où se tourner pour le continuer. Ils sont trop vieux pour la FESFO, mais le monde communautaire «adulte» ne les attire pas et/ou parfois ne fait rien pour les attirer.»

Je suis tout à fait d’accord avec ça. J’ai 26 ans. Lors de mon arrivée en Ontario, ce sont les Jeux franco-ontariens, une activité de la FESFO, qui m’ont réellement permis de devenir une vraie Franco-ontarienne, mais après ma sortie de l’école secondaire, je suis tombée dans le néant!

À l’Université d’Ottawa, où j’ai étudié, j’ai bien tenté de m’impliquer, mais, outre le journal francophone étudiant La Rotonde, les organisations francophones avec un penchant franco-ontarien étaient assez rares. À La Cité collégiale, on n’en parlera même pas puisque les Franco-ontariens y étaient plus que minoritaires et tout avait beaucoup plus une saveur québécoise.

Aujourd’hui, bien implantée dans le milieu franco-ontarien, je m’y sens parfois un peu seule de ma «gang». S’il y a certes des organisations, telle l’Association canadienne-française de l’Ontario, conseil régional d’Ottawa (ACFO) qui compte sur une équipe relativement jeunesse, ceci est loin d’être le cas partout.

À l’image des jeunes gens d’affaires de la capitale nationale qui a mis sur pied leur propre réseau en octobre dernier, est-ce que nous, jeunes franco-ontariens (disons de 18 à 39 ans) ne devrions-nous pas mettre sur pied notre propre organisme afin d’assurer la relève?

Source: http://www.expressottawa.ca/v4/article-78405-Apres-la-FESFO-le-neant.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://van-la-franco.hautetfort.com
SM
Grande gueule!


Masculin Nombre de messages : 1620
Age : 30
Localisation : Torreau-To
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Mais où est la relève franco-ontarienne ?   Dim 11 Mar - 23:24

Oui, nous sommes en train de mettre les bases d'un nouvel organisme car si nous ne l'avons pas, si les organismes existants ne le font pas, ce sont nous, les jeunes, qui doivent le faire. J'espère que nous allons pouvoir entreprendre un tel projet. J'espère sincèrement que nous, la jeunesse, pourra bâtir quelque chose de bien, quelque chose qui nous représentera. Quelque chose qui n'aliènera guère autrui dû à des querelles religieuses comme dans les écoles ou bien la couleure de la peau comme dans les autres organismes. Car ce sont nous, les jeunes, qui vont diriger un jour.

J'espère aussi que les organismes déjà établis viendront nous appuyer. Dieu sait qu'avec l'Internet on peut faire des miracles, c'est ce que quelques jeunes à l'U d'O tentent de faire.

Merci, Florence Bolduc, pour ton article. Merci Van pour l'avoir posté!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/drageonmusique
gaulois
Gueule bavarde


Nombre de messages : 472
Localisation : Vancouver
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Mais où est la relève franco-ontarienne ?   Lun 12 Mar - 0:25

N'oubliez pas le nouveau forum de la FCFA comme endroit neutre ou la relève peut rencontrer ceux de la francophonie organisée qui désirent ouvrir les portes. C'est encourageant à voir malgré que les foules ne se sont pas présentées encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecanardreincarne.freesoul.ca
Phil de Plantagenet
Bouche moyenne


Masculin Nombre de messages : 65
Age : 28
Localisation : Ottawa la semainne, Plantagenet la fds
Intérêts généraux : La langue française, histoire, impro, l'écho d'un peuple
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: Mais où est la relève franco-ontarienne ?   Lun 12 Mar - 17:33

Des jeunes de l'U d'O??? j'aimerais en savoir plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SM
Grande gueule!


Masculin Nombre de messages : 1620
Age : 30
Localisation : Torreau-To
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Mais où est la relève franco-ontarienne ?   Lun 12 Mar - 22:32

Les informations seront postés une fois un développement important fait. Nous sommes dans la phase préliminaire de tous ce beau gros processus. Joins-toi au groupe Facebook : « Formation d'un 'club' officiel franco-ontarien à l'Université d'Ottawa » entre temps si tu le veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/drageonmusique
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais où est la relève franco-ontarienne ?   Aujourd'hui à 16:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais où est la relève franco-ontarienne ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il sait marcher mais ne veut pas....
» Je perds, mais pas que du poids ... (régime et dérèglements... féminins)
» des pâtes, des pâtes, oui mais...
» « Le succès n’est pas un but, mais un moyen de viser plus haut. »
» acheter palette 28 et 10 sur ebay,mais quel vendeur?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TAGUEULE! :: Les sujets de discussion :: Vie communautaire-
Sauter vers: