AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un poète s'éteint...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christian
Administagueule


Masculin Nombre de messages : 3782
Age : 31
Localisation : Sudbury, Ontario
Date d'inscription : 09/01/2005

MessageSujet: Un poète s'éteint...   Lun 19 Mar - 12:38

Radio-Canada a écrit:
L'auteur Robert Dickson est décédé lundi matin à son domicile de Sudbury des suites d'une longue maladie.

Actif
dans le milieu culturel franco-ontarien pendant plus de trente ans,
Robert Dickson a remporté le prix du Gouverneur général, en 2002, pour
son recueil Humains paysages en temps de paix relative.

Il a écrit six recueils de poésie, collaboré à la production de plusieurs films, dont Le dernier des Francos-Ontarien, et traduit de nombreuses oeuvres théâtrales et littéraires.

Robert Dickson a également enseigné la littérature à l'Université Laurentienne, à Sudbury, pendant une trentaine d'années.

_________________
Christian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/nixian
Christian
Administagueule


Masculin Nombre de messages : 3782
Age : 31
Localisation : Sudbury, Ontario
Date d'inscription : 09/01/2005

MessageSujet: Re: Un poète s'éteint...   Lun 19 Mar - 18:32

Citation :
Robert Dickson nous a quitté.

Sudbury, le 19 mars 2007 – C’est avec une profonde tristesse que les Éditions Prise de parole ont appris ce matin le décès du poète franco-ontarien, Robert Dickson, qui s’est éteint des suites d’un cancer. Il était âgé de 62 ans.

Auteur, professeur, créateur, mentor, accompagnateur, animateur, Robert Dickson a contribué pendant près de 35 ans à l’enrichissement de la vie culturelle et artistique au Canada français. Né d’une famille unilingue anglophone, il a, à l’âge adulte, adopté comme sienne la culture franco-ontarienne. Il a non seulement contribué abondamment à l’éveil et à l’épanouissement culturel de cette communauté, mais il est devenu l’un de ses plus ardents promoteurs.

Né à Toronto en 1944, Robert Dickson a fait ses études littéraires à l’Université de Toronto et à l’Université Laval. De 1973 à 2005 il a enseigné les littératures québécoise et franco-ontarienne ainsi que la création littéraire à l’Université Laurentienne. Il s’est associé dès ses débuts aux Éditions Prise de parole où il a publié six recueils de poésie : Une bonne trentaine (1978), Or(é)alité (1978), Abris nocturnes (1986), Grand ciel bleu par ici (1997), humains paysages en temps de paix relative (2002) et Libertés provisoires (2005).

Il a également accompagné dans la création plusieurs auteurs importants, dont Patrice Desbiens, Jean Marc Dalpé, Michel Dallaire, et Myriam Legault.

Robert Dickson est à l’origine de nombreuses initiatives de création dont la Cuisine de la poésie, groupe de poésie-musique-performance qui s’est fait connaître à travers la province dans les années quatre-vingt. Il a aussi été parolier avec le groupe CANO. De plus, Robert Dickson a collaboré à plusieurs films documentaires et de fiction, dont Le Dernier des Franco-Ontariens de Jean Marc Larivière.

À titre de traducteur littéraire, Robert Dickson signe les traductions anglaises des pièces Eddy (In The Ring) et de Lucky Lady de Jean Marc Dalpé, ainsi que les traductions françaises des romans Frog Moon (Kaki) de Lola Lemire Tostevin et Kiss of the Fur Queen (Champion et Ooneemeetoo) de Tomson Highway. Plusieurs de ses poèmes en anglais ont été publiés dans Northern Prospects, An Anthology of Northeastern Ontario Poetry tandis que le conte théâtral L’Illuminé a été présenté dans le cadre du spectacle Contes sudburois au Théâtre du Nouvel-Ontario.

En 2002, l'oeuvre poétique de Robert Dickson était récompensée par le prestigieux Prix du Gouverneur général, qu'il recevait pour son recueil humains paysages en temps de paix relative. En mai 2005, il recevait de l’Assemblée parlementaire de la francophonie, le titre de Chevalier de l’Ordre de la pléiade et, en juin 2006, l’Université Laurentienne lui conférait un doctorat honorifique.

De leur rencontre autour de Prise de parole, de leur amitié, Gaston Tremblay, premier directeur de la maison, a déclaré:

« Si c'est Fernand Dorais qui a dirigé l'atelier de création de Lignes-Signes, l'ouvrage fondateur des Éditions Prise de parole, c'est Robert Dickson qui nous a fait découvrir, à Jean Lalonde, Denis St-Jules et moi-même, la poésie de Gaston Miron et, qui est plus, qui nous a fait rencontrer en personne Miron le Magnifique au moment où nous, ses étudiants de premier cycle, fondions Prise de Parole.

« J'avance en poésie comme un cheval de trait », voilà un vers de Miron qui nous avons découvert dans le cours de Robert. Ces paroles du fondateur de l'Hexagone nous ont profondément inspiré, nous étions jeunes et Robert l'était moins. Malgré le décalage d'âge, malgré son poste, il a choisi de se joindre à nous, il est devenu notre grand frère, notre collègue et notre ami.

« Au-delà de tout, ce que je veux partager avec vous, c'est la chaleur qui se dégageait de cet homme. Cano, le Grand Cano fut une amicale, la Cuisine de la Poésie fut un des hauts lieux de la création de la musique et de la littérature franco-ontarienne. J'y ai vécu des fêtes, des sessions de travail, des grandes bouffes, des grandes virées, des lancements de disques, des lancements de livres, des réunions de CA et des ateliers de création. La Cuisine de la poésie était dans la maison de Robert, dans son âtre flambait la poésie; tous les jours, il y pendait sa crémaillère, car dans sa grande casserole littéraire mijotait un potage d'amitié.»

denise truax, directrice des Éditions Prise de parole, affirmait: « Il va beaucoup nous manquer, oui. Mais il nous a tellement donné, déjà, que ce sont davantage les pleins qu'il a remplis, qu'il a nourris, qu'il nous faut saluer, chérir et bercer. C'est dans le regard de tous ceux et celles qu'il a animés, côtoyés, aimés que nous le retrouverons désormais. Avec comme baume les beaux vers qu'il nous laisse. »

_________________
Christian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/nixian
Sire_Denys
Placote avancée


Nombre de messages : 864
Localisation : North Bay
Date d'inscription : 12/01/2005

MessageSujet: Re: Un poète s'éteint...   Lun 19 Mar - 22:18

J'ai eu la chance de prendre son cours (atelier, comme il l'appelait)
de Création Littéraire à la Laurentienne. Je me considère très
choyé d'avoir pu le connaître. Quel homme extraordinaire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.livejournal.com/users/doctor_zeus
josee
Gueule fondatrice


Féminin Nombre de messages : 731
Age : 29
Localisation : toronto
Date d'inscription : 12/01/2005

MessageSujet: Re: Un poète s'éteint...   Mar 20 Mar - 11:31

Citation :

Le Droit

Arts, mardi, 20 mars 2007, p. 31




Robert Dickson succombe à son cancer




Le poète
franco-ontarien
Robert Dickson est décédé, hier, à son domicile de Sudbury, des suites
d'une bataille contre le cancer. Au cours des quelque 30 dernières années,
l'artiste et ancien enseignant de littérature à l'Université Laurentienne
a grandement contribué à l'enrichissement du milieu culturel canadien-français.


"Aujourd'hui, le mot qui me revient
à chaque fois que j'évoque Robert, c'est celui de gratitude. De la gratitude
pour tout ce qu'il a semé autour de lui. Nous avons tous le sentiment d'une
perte réelle, mais son influence demeurera", a souligné en entrevue
au Droit la directrice générale de la maison d'édition Prise de
Parole, Denise Truax.


"J'ai eu le privilège de l'éditer,
car si je suis ici, à Prise de Parole, c'est parce qu'il est venu à Ottawa
pour me proposer le poste, en 1988", a raconté la directrice générale
de la maison d'édition, qui avait été prévenue que l'état de santé du poète
s'était détérioré depuis la fin de la semaine dernière.


Auteur de six recueils de poésie, Robert
Dickson a remporté le prix du Gouverneur général, en 2002, pour
Humains paysages en temps de
paix relative.
Le groupe CANO avait fait de son poème
Au Nord de notre vie l'une
de ses chansons-phares.


"J'ai perdu un ami, surtout, aujourd'hui,
mais sur le plan culturel
franco-ontarien,
c'était un des grands. Pour son oeuvre, comme pour la source d'inspiration
qu'il était. C'était un anglophone du Sud de l'Ontario qui est devenu très,
très proche du Nord, qui s'est joint au milieu
franco-ontarien
et en a été partie prenante. Juste ça, c'est extraordinaire !" a fait
valoir Marcel Aymar, membre fondateur de la formation CANO.


Chanson

"Ce qu'il a semé va bien au-delà de
son oeuvre. C'est aussi l'accompagnement d'auteurs tels Patrice Desbiens
et Jean Marc Dalpé, dont il a traduit certaines pièces. C'est la chanson.
Il avait aidé à donner une couleur nord-ontarienne au milieu culturel de
Sudbury, tout comme il a oeuvré à donner une parole à l'Ontario français
et au Canada français. Ces morceaux-là resteront. Ce que nous perdons,
cependant, avec son départ, c'est tout ce que Robert aurait pu continuer
à nous donner", a renchéri Mme Truax, qui connaissait Robert Dickson
depuis une trentaine d'années.


Robert Dickson a également traduit trois
pièces du
Franco-Ontarien
Jean Marc Dalpé, dont
Eddy,
qui, devenue
In
The Ring,
a été présentée au Festival de Stratford en 1994.


Bouleversé par la mort du poète, dont il
était très proche, Jean Marc Dalpé s'est refusé à tout commentaire, hier,
a-t-il fait savoir par le biais de son agente Kate Mansour.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalí
Nouvelle petite gueule


Masculin Nombre de messages : 9
Age : 10
Localisation : Sudbury
Intérêts généraux : Bercer, les produits laitiers
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Re: Un poète s'éteint...   Mer 21 Mar - 10:40

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hommequiavulours
Bouche moyenne


Masculin Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: Un poète s'éteint...   Lun 26 Mar - 10:13

Hommage à rendre à un de mes profs, Robert Dickson. Paix à son âme!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SM
Grande gueule!


Masculin Nombre de messages : 1620
Age : 30
Localisation : Torreau-To
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: Un poète s'éteint...   Lun 26 Mar - 11:24

Jean-Marc Lalonde a dédié une toune à la Nuit à Robert Dickson, beau geste de sa part. On a levé nos verres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/drageonmusique
modiksédrôle
Gueule bavarde


Masculin Nombre de messages : 442
Age : 29
Localisation : Hotwawa
Intérêts généraux : rire de toi...oui toi...
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: Un poète s'éteint...   Mar 27 Mar - 23:10

c'est une aussi grande perte à la culture que Sol...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
modiksédrôle
Gueule bavarde


Masculin Nombre de messages : 442
Age : 29
Localisation : Hotwawa
Intérêts généraux : rire de toi...oui toi...
Date d'inscription : 10/03/2005

MessageSujet: Re: Un poète s'éteint...   Mar 27 Mar - 23:10

c'est une aussi grande perte à la culture que Sol...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un poète s'éteint...   Aujourd'hui à 23:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Un poète s'éteint...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fond de teint Select vs. Studio fix fluide
» Base de teint matifiante
» Le Fond de teint Revlon HD photoready
» base de teint !!!
» Application du fond de teint

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TAGUEULE! :: Les sujets de discussion :: Littérature-
Sauter vers: